« L’agriculture biologique est un système de production qui maintient la santé des sols, des écosystèmes et des personnes. Elle s’appuie sur des processus écologiques, sur la biodiversité et sur des cycles adaptés aux conditions locales, plutôt que sur l’utilisation d’intrants ayant des effets néfastes. L’agriculture biologique allie la tradition, l’innovation et la science au bénéfice de l’environnement commun »

La vision de L’agriculture Biologique.

L’agriculture Biologique à de multiples bénéfices.

  • Créateurs d’activités et d’emplois.
  • Préservation de la qualité des sols, de la biodiversité, de l’air et de l’eau.
  • Pratiques innovantes respectueuses de l’environnement.
  • Produits naturels mise en valeur selon ses caractéristiques et ses modes de transformations.
  • Interdiction d’utiliser des produits chimiques de synthèse, des OGM

 

Les bienfaits pour l’environnement

Les agriculteurs biologiques protègent et améliorent notre patrimoine naturel pour maintenir son équilibre écologique :

  • En protégeant les sols et l’eau
  • En améliorant la biodiversité
  • En utilisant l’énergie et les ressources de façon responsable

Les agriculteurs biologiques travaillent constamment à la protection du sol et à la préservation des réserves d’eau, de même qu’au développement de la faune et de la flore dans les terres agricoles.
Ils utilisent en outre l’énergie et les ressources naturelles de manière responsable. Chaque fois que possible, ils cherchent à recycler les déchets et les produits dérivés issus des cultures et des animaux, et à utiliser les ressources disponibles sur site.
Plutôt que d’utiliser des fertilisants chimiques, les agriculteurs biologiques appliquent du fumier et des composts pour améliorer naturellement la fertilité du sol, et font confiance aux micro-organismes et aux vers de terre présents dans le sol pour apporter les nutriments nécessaires aux cultures en phase de croissance.

En mélangeant les types et les variétés de cultures et en utilisant les prédateurs naturels des nuisibles plutôt que des insecticides chimiques, les agriculteurs biologiques peuvent contrôler naturellement les nuisibles et les maladies, tout en minimisant les risques d’une pollution de l’eau et d’une contamination du sol, couteuses pour l’environnement.

Les herbicides étant interdits, les agriculteurs biologiques utilisent d’autres méthodes pour le désherbage, dont notamment le désherbage mécanique et le désherbage thermique. Les agriculteurs biologiques sont également encouragés à planter des haies qui offrent un abri à la faune et à la flore, et agissent comme brise-vents afin d’empêcher l’érosion du sol.

Le bio et les animaux

Des animaux élevés sans stress sont mieux à même de résister aux maladies, c’est une question de bon sens.

Des principes de précaution pour garantir le bien être des animaux, sont à appliquer par les éleveurs. Pas de produits chimiques de synthèse ni de médicaments à titre préventif.
Les éleveurs privilégies les races rustiques, adaptées aux conditions de vie locales et plus résistantes aux maladies. Cette résistance est renforcée au quotidien par la vie en plein air, une alimentation adaptée sans OGM, d’avantage d’espace pour chaque animal et des abris sains et confortables.
Si les animaux tombent malades ils sont soignés rapidement pour éviter de souffrir. Des remèdes naturels comme l’homéopathie et la phytothérapie sont favorisés.
Les animaux bio sont élevés en liberté et en plein air avec tout l’espace qu’il leur faut, les couchages et litières sont adaptées aux différentes espèces et ils sont nourris selon leurs besoins, avec des aliments naturels.

Les agriculteurs biologiques chercheront  à cultiver leurs propres aliments destinés au bétail ou les achèteront auprès des exploitations agricoles biologiques voisines.
L’objectif est de favoriser le plus possible le bien-être de l’animal.

Qu’est-ce que l’agriculture biologique ?
3.8 (76%) 10 votes